Glossaire

Accessibilité
faculté d’un territoire, d’une ville ou d’un site à être atteint facilement lors d’un déplacement.
Ex : la Gare du Nord dispose d’une bonne accessibilité en métro.
Aire d’étude
portion de territoire sur laquelle on recueille des connaissances et où on évalue les effets potentiels du projet.
Ex : l’aire d’étude regroupe quatre départements.
Aire urbaine
ensemble de communes constitué par un pôle d’au moins 5 000 emplois, ainsi que par des communes rurales ou urbaines, dont au moins 40 % de la population ayant un emploi travaille soit dans ce pôle, soit dans des communes attirées par lui (définition INSEE).
Aménagement
résultat d’une opération de construction ou de transformation d’un élément physique du réseau.
Ex : le nouvel aménagement de la gare a permis d’ajouter un quai.
Voir aussi Infrastructure.
Amplitude horaire
écart entre deux horaires donnés.
Ex : l’amplitude horaire entre le premier et le dernier train de la journée est de 12 heures.
Autorité organisatrice des transports (AOT)
en France, une autorité organisatrice des transports est une collectivité à laquelle la loi d’orientation pour les transports intérieurs n°82-1153 du 30 décembre 1982, dite LOTI, a confié la mission d’organiser les transports. Grâce à la décentralisation, les Régions sont aujourd’hui responsables de l’organisation des transports ferroviaires régionaux. L’État conserve l’organisation des liaisons nationales.
Axe
espace structuré par une ou des infrastructures de transports reliant une ou plusieurs agglomérations.
Ex : l’axe Paris-Creil-Amiens.
Barreau
infrastructure linéaire de transport établie entre deux autres lignes et en assurant la liaison (métaphore de l’échelle : barreaux et montants). Dans le monde ferroviaire, les barreaux sont souvent plutôt conçus comme des branches.
Biodiversité
désigne la diversité du monde vivant à tous les niveaux : diversité des milieux (écosystèmes), diversité des espèces, diversité génétique au sein d’une même espèce.
Cadencement
organisation des circulations de trains de manière à ce qu’elles aient lieu à intervalles réguliers et répétitifs, avec le même schéma de desserte (arrêt, fréquences, temps de parcours).
Ex : la ligne étant cadencée, les départs se font à 16h30, 17h30...
Capacité
nombre de trains qu’il est possible de faire circuler sur une ligne, ou d’accueillir en gare, au cours d’une période donnée, en fonction des caractéristiques de l’infrastructure. On parle aussi de capacité au sujet du nombre maximal de voyageurs pouvant occuper un train.
Convention d’exploitation
convention qui définit les modalités suivant lesquelles le concédant confie au bénéficiaire, qui accepte, l’exploitation de se activités. Ici, la région confie à la SNCF l’exploitation des TER.
Couloir
dans les études environnementales, désigne un espace globalement linéaire dans lequel les déplacements sont effectués (animaux sauvages notamment) ou qui regroupe un certain nombre de caractéristiques communes établies sur la longueur.
Synonyme : corridor.
Desserte
nombre et nature des arrêts dont bénéficie un site.
Ex : la gare CDG-TGV, avec plus de 50 trains s’arrêtant chaque jour, dispose d’une bonne desserte.
Emprise
espace occupé par une infrastructure et ses dépendances.
Voir aussi Plateforme.
Étoile ferroviaire
appellation donnée à un nœud ferroviaire dès lors qu’il comprend plusieurs branches, convergeant le plus souvent vers une gare centrale.
Études préliminaires (EP)
stade d’étude, avant la conception d’un projet, au cours duquel celui-ci est défini par ses grandes caractéristiques. Plusieurs fuseaux sont généralement étudiés.
Exploitation
ensemble des actions consistant à assurer le fonctionnement et l’entretien des services ferroviaires. En particulier, action de faire rouler les trains, accueil des voyageurs en gare et vente de billets... À distinguer de la maintenance et des travaux d’investissement.
Fréquence
nombre de trains pendant un temps donné.
Ex : en journée, la fréquence a été augmentée de 2 à 4 trains par heure.
Fréquentation
nombre de voyageurs utilisant un service ferroviaire.
Fuseau
bande de territoire d’une largeur comprise généralement entre 0,5 et 2 km dans laquelle est étudiée la possibilité d’implanter une infrastructure linéaire. Au stade d’étude « Études Préalables », plusieurs fuseaux sont étudiés. Un seul fuseau est ensuite étudié au stade « Avant Projet Sommaire », avec une largeur réduite.
Voir Option de passage, Tracé.
Géométrie
forme d’une infrastructure (profil en long, profil en travers, courbure...).
Hub
dans le transport aérien, un aéroport est qualifié de « hub » dès lors qu’il sert de point de correspondance entre une multitude de lignes, généralement d’une même compagnie, qui y convergent. Par extension, on dénomme « hub » un nœud ferroviaire dans lequel les correspondances possibles entre trains sont nombreuses et fréquentes.
Infrastructure
ensemble des parties inférieures d’un ouvrage. Dans le domaine ferroviaire, on inclut dans l’infrastructure la voie ferrée elle-même, les ouvrages qui la supportent, ainsi que les dispositifs d’alimentation des trains (caténaires).
Interconnexion
dans le domaine ferroviaire, ligne dont le rôle est d’assurer la jonction entre des parties du réseau éloignées et non connectées entre elles.
Intermodalité
utilisation successive de plusieurs modes de transports sur un même trajet.
Ex : dans ce déplacement intermodal, on peut emprunter les transports en commun urbains, puis le train.
Voir aussi Multimodalité.
LGV (ligne à grande vitesse)
ligne ferroviaire dont les caractéristiques techniques permettent la circulation de trains aptes à grande vitesse (TAGV), à des vitesses maximales élevées (au-delà de 250 km/h généralement) et avec une signalisation adaptée (en opposition à ligne classique).
Maillage
action de relier des éléments d’un ou plusieurs réseaux entre eux. Plus un réseau est maillé, plus il est théoriquement performant.
Ex : le maillage du métro parisien est excellent et permet de nombreux itinéraires alternatifs.
Maître d’ouvrage
personne morale pour laquelle l’ouvrage est construit. Réseau Ferré de France est maître d’ouvrage du projet Roissy-Picardie.
Maître d’œuvre
personne morale chargée de la conduite opérationnelle de travaux.
Métropole
ville importante par sa taille et son influence, dans laquelle on retrouve des fonctions de commandement (siège sociaux, pouvoirs publics...), ainsi que des équipements de haut rang (transports, culture, sports...). La métropolisation consiste en l’évolution d’une ville vers un statut de métropole.
Modal
relatif à un mode de transport (automobile, train, avion, bateau...).
Multimodalité
caractéristique d’un pôle ou d’un site de transport dans lequel plusieurs offres de nature différente sont disponibles (train, automobile, avion, bateau...), qu’elles soient utilisées successivement (voir aussi Intermodalité) ou alternativement.
Nœud
croisement entre plusieurs voies de transport avec possibilité importante de correspondances pour les voyageurs, permettant des voyages dans de nombreuses directions.
Voir aussi Hub.
Option de passage
bande de territoire pouvant aller jusqu’à plusieurs kilomètres de largeur, utilisée au stade des pré-études fonctionnelles. L’existence de plusieurs options de passage témoigne de possibilités encore très ouvertes pour aménager la ligne, à une grande échelle.
Ex : selon les options, le projet passe à l’ouest ou à l’est de la ville.
Plateforme (aéroportuaire)
domaine aéroportuaire formant un tout géographique, sur lequel sont établies les infrastructures liées au transport aérien (pistes, aérogares, espaces verts, zones d’activités...).
Pôle
entité géographique exerçant une attraction vis-à-vis de territoires alentours. Les expressions « multipolaire » (plusieurs pôles) ou « polarisation » (effet d’attraction exercé par un pôle) s’y rapportent.
Raccordement
voie ferrée permettant la jonction entre deux lignes ferroviaires distinctes. À rapprocher de la notion de bretelle d’échangeur dans le domaine autoroutier.
Report modal
transfert d’une partie des voyageurs ou de marchandises d’un mode de transports sur un autre mode de transport.
RER (réseau express régional)
service de transport ferroviaire francilien mis en place dans les années 1970, reposant principalement sur des missions à haute fréquence, souvent sur des voies dédiées. À la différence du réseau Banlieue, les lignes de RER traversent généralement Paris intra-muros. Le RER est exploité par la SNCF et la RATP.
Socio-économie
approche intégrant des facteurs sociaux dans les calculs économiques. Par exemple, la sécurité, les gains de temps, l’impact sur l’environnement... sont des critères socio-économiques.
TAGV
train apte à la grande vitesse.