Vos contributions lors de la nouvelle phase de concertation jusqu'à l'enquête publique

15/01/2021
Bonjour, J'habite Vemars depuis 11 ans, nous avons fait l'acquisition d'une petite maison (ancienne) dans le village pour y vivre paisiblement en famille il y a 3 ans. Je découvre avec effroi ce projet de ligne de chemin de fer!! Des rails en aérien à 12m de hauteur à 300m de notre stade, de notre crèche, de notre salle des fêtes. Un pont qui enjambera la départementale puis un nouveau pont pour passer au-dessus de l’Autoroute A1 à quelques mètres de nos habitations. Toutes ces infrastructures entraineront des nuisances sonores et environnementales inacceptables pour les vemarois!C’est un projet qui défigurera le village avec près de 60 passages de TGV et TER de 6h du matin à 23H...et ce, 365 jours par an! Notre village, notre qualité de vie (si importante aujourd'hui), nos maisons vont perdre de la valeur sans aucune plus value pour les habitants de la commune!!! J'y suis formellement opposée!!!
23/12/2020
Voici l'avis du Conseil Communautaire en date du 16 décembre dernier. Les services de l'Agglomération Creil Sud Oise restent à votre disposition pour toute information. Cordialement.
18/12/2020
Prévoir dans le projet Roissy - Picarde, 3 TER semi direct AR au départ de Saint-Quentin pour Roissy en heure de pointe avec arrêts dans la Vallée de l'Oise : Tergnier - Chauny - Noyon - Compiègne.... afin que les usagers auxonais est  un accès direct à Roissy sans report de charge  de nombreux usagers de ces villes moyennes travaillent aujourd'hui sur le Pôle de Roissy et d'autres vont prendre régulièrement l'Avion. La Vallée de l'Oise doit avoir également un accès direct via le Roissy Picardie en TER ou TGV à long terme "Saint-Quentin - Roissy et Province
18/12/2020
Le prolongement de mission au-delà de Compiègne dépasse le cadre du projet ; la Région Hauts-de-France autorité compétente pour l’organisation des TER a fait part de sa disponibilité pour envisager de telles évolutions, qui pourront être discutées dans le cadre de la plateforme Nord infra-services en cours de mise en place, et de la préparation des plans de transport le moment venu.
18/12/2020
Attendre encore jusqu'à 2025 pour seulement 7 kms, ne va-t-on pas encore repousser la date de mise en service de ce projet?
18/12/2020
Un grand projet se situe dans un contexte de progressivité des études et des procédures. Le lancement de l’enquête publique est une nouvelle étape importante, c’est l’occasion de faire part de son avis ou de ses observations concernant le projet.
18/12/2020
Où en est-on dans le processus de consultations réglementaires et plus généralement dans la mise au point du dossier d'enquête ?
18/12/2020
Les consultations réglementaires préalables à la phase d’enquête publique, lancées en septembre, sont actuellement en voie d’achèvement ; cf. à ce sujet le support de présentation de la réunion du 10 décembre, et notamment sa diapositive page 16.
18/12/2020
Quand comprendrez vous que nous ne souhaitons pas de ce projet mais de la refonte du RER D pour améliorer les conditions de transport ? 
18/12/2020
Les différentes étapes de concertation, dont celle intervenue fin 2019/début 2020 ont été l’occasion pour chacun de faire part de ses attentes, de ses observations ou positions sur le projet, ainsi que le cas échéant d’autres priorités. Les enjeux d’amélioration de la qualité de service sur le RER D ont à cette occasion été largement discutées. Il convient de ce point de vue de rappeler les grands programmes mis en œuvre actuellement, tant sur l’infrastructure que concernant la modernisation du matériel roulant (avec un déploiement sur le RER D à partir de 2021 – d’abord sur le Sud, puis d’ici 2023 sur le Nord). Un nouveau schéma directeur du RER D est également en cours de préparation par Île-de-France Mobilités.
18/12/2020
Le projet ne mesure pas suffisamment l'impact des besoins de transport de rabattement  vers la gare de Survilliers-Fosses.
18/12/2020
Les aménagements des pôles à réaliser le cas échéant autour des gares dépassent le périmètre du projet ; ils sont à étudier et mettre en œuvre dans le cadre des politiques publiques mobilisables dans ce domaine.
18/12/2020
Quelles sont les prochaines étapes à venir concernant le Projet?
18/12/2020
Suite à la nouvelle étape de concertation menée fin 2019/début 2020, la décision ministérielle du 28 août a acté le périmètre du projet et demandé le lancement de consultations réglementaires préalables à la phase d’enquête publique (actuellement en voie d’achèvement). Une nouvelle décision fixera les conditions de lancement de l’enquête publique, envisagée début 2021. Les étapes suivantes permettront avec la phase d’études détaillées de parvenir au calage final du projet technique et des mesures d’insertion territoriale, en approfondissant en tant que de besoin les études pour définir finement les mesures à prendre, avec poursuite de la concertation. Des procédures complémentaires devront alors être menées (autorisation environnementale, enquêtes parcellaires notamment, avec de nouvelles enquêtes) avant le lancement des travaux.
18/12/2020
A t-on trouvé un consensus en ce qui concerne  le respect de l'environnement en tenant compte des logements déjà existants dans le cadre de vie de nos riverains?
18/12/2020
Le projet a été élaboré par étapes successives en mettant en œuvre la démarche ERC (Eviter-Réduire-Compenser) dès l’origine de la conception, avec les propositions soumises au débat public puis tout au long des études avec la recherche du projet et du tracé de moindre impact dans le respect de la réglementation. Les étapes d’étude se sont accompagnées d’une concertation approfondie, en vue également de définir les mesures les plus appropriées pour l’insertion du projet.
18/12/2020
La gare d’Orry la ville Coye la forêt est la gare "habituelle" pour les habitants de Senlis et toutes les communes environnantes pour se rendre à Paris. Le parking de cette gare a été cofinancé par la ville de Senlis, l’incitation à prendre les transports en commun et en particulier le train est de plus en plus forte , la fréquentation du bus Creil Senlis Roissy va décroître avec l’ arrivée du Roissy Picardie. Il serait logique et opportun que le ter Roissy-Picardie s'arrête à la gare d’Orry / Coye. Cette proposition n’est pas nouvelle ; y a t il eu des avancées sur ce sujet?
18/12/2020
A ce stade des études, le schéma de dessertes prévu pour les liaisons TER Roissy - Picardie correspond aux dispositions actées dans le cadre des protocoles de 2017 (notamment annexe 3 du protocole de financement) ; un arrêt à Coye n'est pas prévu. Il n'est pas anticipé dans les études de réduction de service sur la desserte en bus Senlis-Roissy. La mise au point des plans de transport interviendra dans les étapes ultérieures, les décisions en la matière relevant de la Région Hauts-de-France, autorité organisatrice.
18/12/2020
Voici quelques questions qui ont déjà été posées mais ou aucune réponse claire n a été apportée selon moi. Pour quelle raison la SNCF refuse t elle de prendre en compte le futur développement de l'aéroport de Roissy et de ses environs dans son étude d’impact? Cette croissance aura pourtant obligatoirement un impact important direct sur le réseau routier proche de l’aéroport. Pourquoi aussi dissocier le Grand Paris et les besoins de ses nouvelles infrastructures du projet Picardie- Roissy?(Avec de telles conditions à venir la ligne Picardie-Roissy ne pourra être utilisée a terme que par les personnes prenant directement un avion ou ceux travaillant dans le périmètre immédiat de terminal ferroviaire , ce qui de fait réduira considérablement le nombre d'utilisateurs et donc sa rentabilité sur le long terme) Pourquoi aussi, comme demandé par tous les représentants du Val d Oise ne pas vouloir prendre en compte les propositions suivantes ---Arrêt à Gonesse permettant ainsi à la partie "déshéritée "du département de pouvoir profiter plus facilement du bassin d'emplois créé par l’aéroport et son développement futur grâce à un meilleur maillage ferroviaire --- Terminal de la ligne LGV ailleurs que directement sur la plateforme déjà saturée à ce jour avec une liaison finale a la plateforme par un train type VAL comme déjà en place depuis le terminus RER Les représentants de l Etat ne doivent pas permettre qu'une partie d'un département soit oubliée juste pour laisser une liberté d action totale à la SNCF ! De plus, j’évoquerais que sommairement l’impact négatif et le choix irresponsable de ce tracé qui défigurera et impactera très fortement les villages de Villeron et Vémars.
18/12/2020
Ce projet prend en compte les développements en cours ou programmés tant dans ses études de trafic que dans l’étude d’impact du projet. Comme rappelé dans les différents documents de présentation du projet (cf . également dossier de concertation de novembre 2019), le projet est complémentaire avec d’autres projets qui viendront renforcer l’accessibilité au Grand Roissy en transports en commun. Il s’agit de renforcer le maillage du réseau ferroviaire, ce qui fixe le périmètre du projet. L’arrivée à Roissy TGV est pertinente compte tenu des possibilités de connexion pour une desserte plus large (CDG Val, RER B, future ligne 17…). Le Grand Roissy étant caractérisé par une dispersion des emplois sur un large périmètre, il ne peut exister un point idéal, mais il existe plusieurs sites importants d’intermodalité : la gare TGV en est un. Le projet permettra également aux habitants du Nord-Est du Val d’Oise d’accéder plus facilement à Roissy avec l’interconnexion RER D en gare de Survilliers-Fosses. Le barreau représente certes une infrastructure nouvelle à insérer dans le territoire. Le processus d’études avec application de la démarche ERC (Eviter-Réduire-Compenser) a permis d’aboutir au tracé de moindre impact et aux mesures permettant une bonne insertion du projet (qui reste éloigné des deux bourgs). Le schéma de desserte envisagé pour Roissy-Picardie a fait l’objet d’accords en 2017. Les études de trafic ont pris ces dispositions comme base ; d’éventuels ajustements relèveront de la mise au point des plans de transports le moment venu.
18/12/2020
Réunion du 10 décembre : je n’arrive pas à me connecter sur le lien fourni.Pouvez-vous m’indiquer la procédure ? Merci
18/12/2020
Nous sommes désolés que quelques personnes aient pu éprouver des difficultés à se connecter, en fonction des navigateurs utilisés. Cela a pu être réglé très rapidement pour la plupart d’entre eux. Le lien de connexion a été adressé aux contacts identifiés lors des précédentes étapes de concertation ; l’information a également été mise en ligne. Vous pouvez revoir la réunion en replay, la présentation et le compte-rendu sont également en ligne sur la page " Réunion du 10 décembre" depuis la page d'accueil.
17/12/2020
Réunions, concertation, commissions, procédures, etc...... tout ceci est certes utile mais reste la question qui INTERESSE les futurs usagers de cette ligne : à quelle échéance (2030, 2040, 2050 ...) est il raisonnable d'espérer pouvoir utiliser cette nouvelle liaison dont on parle depuis des décennies ?
18/12/2020
Le lancement de l’enquête publique est une nouvelle étape importante, c’est l’occasion de faire part de son avis ou de ses observations concernant le projet. Si les conditions sont réunies, le projet sera alors déclaré d’utilité publique. Plusieurs étapes seront encore nécessaires : études détaillées, avec poursuite de la concertation, obtention des autorisations réglementaires, puis travaux, avec l’objectif d’une mise en service à l’horizon 2025 (3 ans de travaux environ).
17/12/2020
Voici mes questions : Cette liaison entre Creil et Roissy nous l'attendons depuis de nombreuses d'années. Avez-vous prévu des parkings notamment en gare de Creil et de Chantilly afin de laisser son véhicule même plusieurs jours. - Quand les travaux vont enfin commencer? - Allez-vous augmenter le nombre de TGV notamment depuis le sud de la France en direction de la gare TGV de Roissy? Et depuis Roissy pour les grandes villes? Il semble souhaitable d'augmenter ces TGV pour/depuis Roissy. Ainsi les habitants de Picardie n'auront plus besoin d'aller trop souvent dans les gares Parisiennes.
18/12/2020
L’aménagement de parkings n’entre pas dans le cadre du projet ferroviaire mais relève de programmes à mener par les collectivités concernées dans le cadre d’autres programmes. A noter que ces enjeux de développement sont bien pris en compte avec des opérations à l’étude ou programmées. Les travaux débuteront après obtention des autorisations réglementaires, réalisation des études détaillées, avec l’objectif d’une mise en service à l’horizon 2025 (3 ans de travaux environ). Concernant la desserte TGV, les liaisons prévues à ce jour correspondent à celles actées dans le protocole d'intention de dessertes de 2017 entre la Région Hauts-de-France et SNCF Mobilités. Elles s'accompagnent de missions TER permettant des correspondances en gare de Roissy TGV.
10/12/2020
Bonjour, suite à ma question sur les nuisances sonores en gare de Chantilly, votre réponse n'est pas précise... Veuillez simplement répondre à cette question : Est il prévu un aménagement particulier en gare de Chantilly pour réduire les nuisances sonores dues à l'augmentation du trafic?
18/12/2020
Non, ce n’est pas prévu dans le cadre du projet, les circulations supplémentaires entraînant pas de hausse significative dans ce secteur du point de vue acoustique. Les études détaillées qui interviendront avec le lancement de la phase 2 seront l'occasion de préciser les mesures à prendre pour les aménagements en gare de Chantilly-Gouvieux.
10/12/2020
1/ L'articulation de LNRP avec les projets du faisceau nord francilien est-elle susceptible d'entraîner des arbitrages défavorables aux projets concernant son programme et/ou sa planification ? 2/ Quand est prévu le lancement des études détaillées ? 3/ Si le contexte sanitaire le permet, des visites de chantier seront-elles organisées pour le public ?
18/12/2020
1) Il sera veillé à une bonne coordination des travaux (et si nécessaire à des arbitrages partagés entre les acteurs) dans le cadre du Comité de coordination de l’axe Nord présidé par le Préfet de région Île-de-France et réunissant l’Etat, les collectivités, Île-de-France Mobilités et la SNCF. 2) Le lancement des études détaillées est en cours. 3) La question des visites de chantier sera à voir dans les prochaines étapes.
14/11/2020
L'idée est vraiment excellente. Pour Chantilly il faudra vraiment prévoir des grands parkings pour laisser sa voiture, même plusieurs jours, à un prix raisonnable. Ce projet est évoqué depuis de très nombreuses années. Il est tout à fait logique et indispensable de prévoir du temps pour des concertations, des échanges mais à un moment donné, il faudrait enfin lancer les travaux. Il ne manque que 7 kms. A force de créer des groupes de travail, des commissions, des rapports, des nouvelles expertises et autres... pendant ce temps le prix de ce projet augmente année après année.
18/11/2020
Votre contribution rejoint les avis exprimés encore lors de la phase de concertation de 2019/2020, rappelant l’importance de poursuivre les aménagements de pôles d’échanges et de faciliter l’accès aux gares. Les équipements tels que parkings, aménagements à proximité des gares ou autres actions permettant de renforcer l’intermodalité, relèvent d’autres programmes que le présent projet d’infrastructure Roissy-Picardie, dont le périmètre est défini par le protocole de 2017. Ces sujets sont à mener en cohérence, à l’initiative des acteurs du territoire et dans un cadre partenarial entre l’Etat, la SNCF (Gares & Connexions) et les collectivités. Concernant l’avancement du projet, on pourra se référer à la décision ministérielle du 28 août 2020 rappelant les objectifs calendaires maintenant fixés pour les prochaines étapes.
12/11/2020
OUI JE SUIS FAVORABLE à CETTE LIAISON SURVILIERS ET AEROPORT DE ROISSY; ET DE SUPRIMER LE PEAGE SUR A1 SORTIE 7 SURVILLIERS C'EST UN SCANDALE!!! ALORS LA A6 JUSQU'A FONTAINBLEAU EST GRADUITE!!!!!!!!!!DEPUIS 40 ANS!
12/11/2020
Bonjour, Est-il possible de réduire le bruit en mettant en œuvre des installations anti-bruit entre la voie et la côte de Bellevue. Merci
18/11/2020
Le projet ne conduit pas à une modification significative des impacts sonores le long de la voie existante Paris-Creil dans le secteur de Coye-la-Forêt ; il n’est donc pas prévu de mesure dans ce secteur au titre du projet.
12/11/2020
Sera-t-il envisagé un prolongement vers Mitry, Crépy et Laon ?
18/11/2020
Le projet améliore le maillage du réseau en permettant la liaison entre la LGV d’interconnexion (contournant Paris) au niveau du triangle de Vémars et la ligne existante Paris-Creil-Amiens/Saint-Quentin, rejointe entre Marly-la-Ville et Survilliers-Fosses. Il n’est pas prévu d’autres connexions dans le cadre du projet Roissy-Picardie entre le réseau LGV et le réseau classique ; les enjeux relatifs aux dessertes des villes que vous évoquez sont à traiter dans le cadre de la ligne Paris-Laon.
12/11/2020
Il est encore temps de faire un CDG Express intelligent !!! Utilisons la LGV nord et son raccordement vers CDG au niveau de la ligne Roissy-Picardie. Les voies créées en aval de CDG pourraient servir en tant que voie d'arrière gare. Ce nouveau projet Picardie-Roissy doit aussi profiter aux franciliens et leur permettre l'accès à ces TER dans le prix de leur forfait Navigo. Ne commettons pas la même erreur que celle commise pour le CDG express. Ne construisons pas des infrastructures sur le territoire des franciliens, avec l'argent du contribuable francilien pour leur interdire ensuite l'accès !!!
18/11/2020
Le passage par la LGV Nord pour rejoindre la gare de Roissy TGV avec une grande fréquence de desserte (du type RER, GP Express ou CDG Express) n’est pas envisageable compte tenu du nombre de trains à grande vitesse l’empruntant quotidiennement (cf. par ex. carte des trafics sur le réseau ferroviaire figurant dans le cahier de plans annexé au dossier de la concertation - novembre 2019), pour des trafics nationaux et internationaux. La capacité de la ligne ne le permettrait pas, d’autant que ces trains circulent déjà à grande vitesse au droit de Vémars. Le projet Roissy-Picardie, tel qu’il a été élaboré, et avec les aménagements en gare de Survilliers-Fosses, bénéficiera aussi aux franciliens. Ces aménagements permettent l’interconnexion avec le RER D, et les études de trafic conduisent à estimer que les trafics internes à l’Île-de-France représenteront 1/3 environ des flux sur le barreau. La tarification qui sera adoptée relèvera des décisions des autorités organisatrices de transports, qui interviendront le moment venu (lors de la préparation des plans de transport avant la mise en service). On peut déjà relever la position de la Région Hauts-de-France à ce sujet, exprimée encore dans sa réponse à la CNDP en mai 2020, favorable à l’application du Pass Navigo sur cette section. A noter enfin que le protocole de financement de mai 2017 (annexé au dossier de concertation de novembre 2019) repose sur un partage des contributions publiques entre l’Etat et douze collectivités des Hauts-de-France.