Vos contributions lors de la nouvelle phase de concertation jusqu'à l'enquête publique

14/11/2020
L'idée est vraiment excellente. Pour Chantilly il faudra vraiment prévoir des grands parkings pour laisser sa voiture, même plusieurs jours, à un prix raisonnable. Ce projet est évoqué depuis de très nombreuses années. Il est tout à fait logique et indispensable de prévoir du temps pour des concertations, des échanges mais à un moment donné, il faudrait enfin lancer les travaux. Il ne manque que 7 kms. A force de créer des groupes de travail, des commissions, des rapports, des nouvelles expertises et autres... pendant ce temps le prix de ce projet augmente année après année.
18/11/2020
Votre contribution rejoint les avis exprimés encore lors de la phase de concertation de 2019/2020, rappelant l’importance de poursuivre les aménagements de pôles d’échanges et de faciliter l’accès aux gares. Les équipements tels que parkings, aménagements à proximité des gares ou autres actions permettant de renforcer l’intermodalité, relèvent d’autres programmes que le présent projet d’infrastructure Roissy-Picardie, dont le périmètre est défini par le protocole de 2017. Ces sujets sont à mener en cohérence, à l’initiative des acteurs du territoire et dans un cadre partenarial entre l’Etat, la SNCF (Gares & Connexions) et les collectivités. Concernant l’avancement du projet, on pourra se référer à la décision ministérielle du 28 août 2020 rappelant les objectifs calendaires maintenant fixés pour les prochaines étapes.
12/11/2020
OUI JE SUIS FAVORABLE à CETTE LIAISON SURVILIERS ET AEROPORT DE ROISSY; ET DE SUPRIMER LE PEAGE SUR A1 SORTIE 7 SURVILLIERS C'EST UN SCANDALE!!! ALORS LA A6 JUSQU'A FONTAINBLEAU EST GRADUITE!!!!!!!!!!DEPUIS 40 ANS!
12/11/2020
Bonjour, Est-il possible de réduire le bruit en mettant en œuvre des installations anti-bruit entre la voie et la côte de Bellevue. Merci
18/11/2020
Le projet ne conduit pas à une modification significative des impacts sonores le long de la voie existante Paris-Creil dans le secteur de Coye-la-Forêt ; il n’est donc pas prévu de mesure dans ce secteur au titre du projet.
12/11/2020
Sera-t-il envisagé un prolongement vers Mitry, Crépy et Laon ?
18/11/2020
Le projet améliore le maillage du réseau en permettant la liaison entre la LGV d’interconnexion (contournant Paris) au niveau du triangle de Vémars et la ligne existante Paris-Creil-Amiens/Saint-Quentin, rejointe entre Marly-la-Ville et Survilliers-Fosses. Il n’est pas prévu d’autres connexions dans le cadre du projet Roissy-Picardie entre le réseau LGV et le réseau classique ; les enjeux relatifs aux dessertes des villes que vous évoquez sont à traiter dans le cadre de la ligne Paris-Laon.
12/11/2020
Il est encore temps de faire un CDG Express intelligent !!! Utilisons la LGV nord et son raccordement vers CDG au niveau de la ligne Roissy-Picardie. Les voies créées en aval de CDG pourraient servir en tant que voie d'arrière gare. Ce nouveau projet Picardie-Roissy doit aussi profiter aux franciliens et leur permettre l'accès à ces TER dans le prix de leur forfait Navigo. Ne commettons pas la même erreur que celle commise pour le CDG express. Ne construisons pas des infrastructures sur le territoire des franciliens, avec l'argent du contribuable francilien pour leur interdire ensuite l'accès !!!
18/11/2020
Le passage par la LGV Nord pour rejoindre la gare de Roissy TGV avec une grande fréquence de desserte (du type RER, GP Express ou CDG Express) n’est pas envisageable compte tenu du nombre de trains à grande vitesse l’empruntant quotidiennement (cf. par ex. carte des trafics sur le réseau ferroviaire figurant dans le cahier de plans annexé au dossier de la concertation - novembre 2019), pour des trafics nationaux et internationaux. La capacité de la ligne ne le permettrait pas, d’autant que ces trains circulent déjà à grande vitesse au droit de Vémars. Le projet Roissy-Picardie, tel qu’il a été élaboré, et avec les aménagements en gare de Survilliers-Fosses, bénéficiera aussi aux franciliens. Ces aménagements permettent l’interconnexion avec le RER D, et les études de trafic conduisent à estimer que les trafics internes à l’Île-de-France représenteront 1/3 environ des flux sur le barreau. La tarification qui sera adoptée relèvera des décisions des autorités organisatrices de transports, qui interviendront le moment venu (lors de la préparation des plans de transport avant la mise en service). On peut déjà relever la position de la Région Hauts-de-France à ce sujet, exprimée encore dans sa réponse à la CNDP en mai 2020, favorable à l’application du Pass Navigo sur cette section. A noter enfin que le protocole de financement de mai 2017 (annexé au dossier de concertation de novembre 2019) repose sur un partage des contributions publiques entre l’Etat et douze collectivités des Hauts-de-France.